Emilie Marches-Ouzitane et Mehdi Hafsi

Le 23 mai, Emilie Marches Ouzitane poursuivait la présentation de notre programme (cf. présentation générale ici) en insistant sur la nécessité de redonner sa crédibilité du mandat, largement atteinte par les comportements du député sortant. Elle a également souligné la nécessité ne pas s’enfermer dans le tout numérique dans la relation entre la République française et les Français de l’étranger et sur les difficultés de l’accès au soin.

Présentation vidéo  (cliquer ici)

Emilie Marches Ouzitane

Chargée de communication et d’animation dans la recherche à l’université de Bordeaux, j’ai un engagement syndical fort au sein des instances de ce service public de l’enseignement supérieur qui accueille de nombreux bacheliers de cette circonscription. Je milite dans le même parti depuis mes plus jeunes années avec toujours les mêmes convictions chevillées au corps : la défense des solidarités, de la laïcité, de l’égalité et la lutte contre les discriminations, l’accès au droit.

Je suis élue dans la deuxième ville de Gironde où j’exerce mon mandat avec une délégation politique de la ville, une délégation qui exige un travail de terrain avec les acteurs associatifs, collectivités et Etat qui animent les territoires. Cette délégation est transverse par ses champs d’actions et ses interlocuteurs pluriels. J’ai souhaité me présenter sur votre circonscription car j’y ai une attache familiale et j’y ai vécu et exercé une activité professionnelle. Je me suis mariée au Maroc avec  un marocain et nous avons deux filles binationales aussi.

Je souhaite m’inspirer de ma pratique d’élue pour mener à bien un mandat national  ambitieux et de terrain auprès des françaises et français qui parfois ont le sentiment de se sentir peu consultés et associés dans les grandes décisions votées à l’Assemblée nationale.

Je reste en lien avec certains pays de la circonscription dans mes engagements dans des associations caritatives et d’éducation populaire. Je suis régulièrement sur le territoire marocain pour des raisons familiales et pour mener à bien des projets citoyens autour de la jeunesse.

Mehdi Hafsi

Né en Algérie, je reste attaché à mes racines familiales.

Je suis adjoint au maire à La Courneuve, où j’exerce mon mandat dans les quartiers avec un souci constant d’associer les associations qui font la richesse de la ville.

Je fais en sorte d’animer les quartiers en menant un travail de terrain pour rendre accessible l’exercice de la citoyenneté aux habitants.

Je suis attaché à ma région d’origine et mes racines, je fais en sorte de garder ce lien qui  explique aussi ma démarche de me présenter aux côtés d’Emilie dans cette élection dans la circonscription Maghreb, Afrique de l’Ouest.. Je pense que les attaches familiales, associatives sur les deux continents me permettent de mettre à profit cette énergie avec les acteurs des deux parties du globe. Je suis un homme de gauche, attaché aux principes républicains, véritable ciment de notre vivre ensemble.

Je m’engage à accompagner Emilie Marchès-Ouzitane dans cette campagne pour faire que la gauche ait une majorité confortable face au président fraîchement réélu.