Valérie Romboni et Jean-François Dupland

Le 23 mai, Valérie Romboni poursuivait la présentation de notre programme (cf. présentation générale ici) en insistant notamment sur la situation à la retraite des Français résidant hors de France.

Présentation vidéo cliquer ici)

Valérie Romboni

J’ai 54 ans, je suis mariée, enfin plus exactement j’ai été mariée. Je me remarie le 04/06 (une date qui devrait me porter chance…), j’ai 2 enfants de 24 et 28 ans.

Ma mère est britannique,  a vécu les 18 premières années de sa vie en Ecosse avant de rencontrer mon père en France, père qui est d’origine italienne et espagnole . Je suis une Française pur-jus ! Une Française issue de l’immigration.

J’ai un DESS de Gestion et Aménagement Touristique et Hôtelier de l’Université de Nice Sophia Antipolis. J’ai suivi dans le cadre de mon cursus universitaire à l’Université Lumière Lyon 2, une année d’étude à l’étranger en Oregon aux Etats Unis à Oregon State University.  Une anecdote : durant cette année, le mur de Berlin est tombé. J’ai vu l’info sur une chaîne française. J’avais le sentiment de ne pas être là où il fallait, l’histoire avec un grand H se jouait ailleurs ! C’était en Europe que le monde changeait ! A chaque fois que j’entendais le générique du journal des actualités françaises de l’époque, des frissons parcouraient mon corps… Le mal du pays je l’ai eu, je sais ce que c’est…

Dans une première vie, j’ai travaillé pour l’hôtellerie de luxe à Monaco, puis pour Nouvelles Frontières : des jet-setters je suis passée aux back packers – veuillez excuser ces anglicismes… Je suis réellement attachée à la langue française et à la francophonie, mais l’anglais permet tant de raccourcis. Cela contribue malheureusement à l’appauvrissement de notre langue française.

Aujourd’hui, je travaille dans l’immobilier. C’est un secteur d’activité tout à fait passionnant et divers surtout lorsqu’on s’intéresse à la politique du logement tellement défaillante en France.  Sur le continent européen, on voit la cherté du logement. Dans le nouveau gouvernement : pas de Ministère du Logement. N’est-ce pas une façon de nier 1 besoin essentiel dans nos sociétés ?  Avoir un toit au-dessus de la tête !

Et d’ailleurs, toujours pas de secrétaire d’Etat des FE ! Là aussi, un tel mépris de nos ressortissants qui vivent à l’étranger ? Ne parlons pas des FE : n’ont-ils pas aussi des problèmes pour se loger ? Par exemple à Londres, une des villes les plus chères au monde ?!

Je suis bénévole dans une association caritative depuis plusieurs années, que je représente au Conseil d’Administration du Centre Communal d’Action Sociale de la Seyne-sur-mer, là où je vis.

Je suis conseillère municipale d’opposition à Six-Fours les plages, là où j’ai mon entreprise, depuis 2020. A peine investie en politique par Gauche Républicaine & Socialiste (aujourd’hui dans une Fédération), déjà un mandat. Malgré mon âge, je suis toute jeune en politique. Donc, j’ai tout à découvrir, tout à apprendre de ces Français qui vivent à l’étranger.

Outre le programme que nous vous proposons : restaurer des services publics de qualité et de proximité, remettre l’école au cœur de notre République, la retraite à 60 ans, anticiper le problème de nos aînés parfois indigents qu’il faut rapatrier en France d’urgence. Le travail est considérable !

… Je ne peux rien vous promettre. Si peut-être d’être présente au plus près des FE (de vous), de les (vous) écouter, d’établir un véritable bilan et état des lieux de leurs (vos) conditions de vie, d’accueil là-bas ou ici en France et orienter ensemble notre politique pour le bien de toutes et tous (les FE).

Oui, vous promettre de mettre toute mon énergie, ma force de travail, mon application, ma bonne humeur, mon ouverture d’esprit , ma curiosité, mon envie, mon enthousiasme (rassurez-vous j’ai moi aussi des défauts !) à votre service, au service de vos besoins une fois que nous les aurons ensemble déterminés. Il faut me faire confiance, nous faire confiance : nous sommes un jeune parti de gauche, progressiste, bienveillant avec un programme solide. Nous sommes une belle équipe qui souhaite se mettre totalement à votre service.  

Jean-François Dupland

Jean-François Dupland, 64 ans, cadre retraité d’un groupe bancaire, 3 enfants.
Je me présente avec Valérie Romboni car je pense qu’elle sera une excellente députée pour notre circonscription.
Je connais son attachement aux valeurs républicaines et surtout la force de ses convictions.
Face aux Macronistes, l’Assemblée Nationale aura besoin de femmes comme elle au caractère volontaire.
Elle incarne l’idée que je me fais d’une gauche de combat, d’une élue exemplaire, proche de ses concitoyens.